«

»

avr 30

Procédé Aéroblue®

Aéroblue®, la solution Placo® pour l’étanchéité à l’air de l’habitat

 

Le début de cet article provient en partie de la brochure publicitaire du fabriquant PLACO®

 image2

 

Le traitement de l’étanchéité à l’air des bâtiments fait partie des exigences de la nouvelle RT 2012.

L’étanchéité à l’air est aujourd’hui considérée comme une composante majeure de l’efficacité énergétique. Les défauts d’étanchéité à l’air génèrent des fuites d’air, provoquent des pertes de chaleur et, par conséquent, de la surconsommation énergétique.

 

 image3 Avec la Réglementation Thermique 2012, la valeur de la perméabilité à l’air devra être inférieure à 0,6 m3/(h.m2) de surface chauffée en maison individuelle et à 1 m3/(h.m²) en logement collectif. En effet, l’étanchéité à l’air est un élément déterminant pour baisser la consommation énergétique d’un logement.Comment mesurer la perméabilité à l’air ?Le test de la porte soufflante :Il consiste à mettre le bâtiment en pression et/ou en dépression grâce à une porte soufflante installée à la place de la porte d’entrée.

Aéroblue® est un revêtement technique intérieur à base de gypse permettant de renforcer les performances d’étanchéité à l’air de l’habitat en 5 mm d’épaisseur.

Il contribue activement à l’amélioration de l’efficacité énergétique du bâtiment en traitant les fuites d’air parasites de la maçonnerie et les points singuliers (menuiseries extérieures, plafonds, liaisons des planchers).

 

Le principe consiste à projeter un revêtement technique intérieur sur l’intégralité des murs maçonnés et des jonctions menuiseries/maçonnerie, plafond/maçonnerie, avant la mise en œuvre de l’isolation intérieure.Tarif : De l’ordre de 12 €/m² TTC  images

 

Synthèse du PASS-INNOVATION 2011-135 (Document du CSTB en cours de validation)

 

http://www.cstb.fr/fileadmin/documents/evaluation/Pass/pass_delivres/PI_2011-135-AEROBLUE.pdf

 

Le revêtement technique intérieur Aéroblue® – Avantages :

  • Augmentation des performances d’étanchéité à l’air des doublages isolants (collés ou sur ossatures) du bâtiment en réduisant les fuites d’air.
  • Traitement simultané des murs maçonnés et des jonctions menuiseries/maçonnerie et plafond/maçonnerie
  • Simplicité de la mise en œuvre grâce à une application par projection, en 2 passes frais sur frais après protection des fourrures et menuiseries par film plastique. Dilution à l’eau pour une Consommation moyenne de 5,5 kg/m²/5 mm.
  • Performance et rapidité de mise en oeuvre (1/2 journée à 2 personnes pour réaliser une maison de 100 m²) Le délai de séchage est d’environ 48 h avant la pose d’un isolant. Température d’utilisation entre +5 et +30 °C
  • Adaptabilité à tous types de supports maçonnés (brique de structure, béton cellulaire, parpaings, béton banché) et aux menuiseries bois, PVC, aluminium.

 

Remarque : La solution Aéroblue® est compatible avec les systèmes de doublages collés ou sur ossatures.

 

Vidéo de présentation de l’aéroblue image6

 

Pour en savoir plus : placo-etancheite-air

 

Analyse de ces arguments – Questions / Réponses :

  • L’aéroblue® ou produits similaires sont-ils vraiment indispensables vis-à-vis de la perméabilité à l’air d’un Bâtiment ?

L’étanchéité à l’air de la maison est normalement assurée par l’enduit extérieur (en plus de l’étanchéité à l’eau) dans le cas d’une isolation thermique par l’intérieur. Théoriquement, Il devrait être suffisant. A défaut d’étude significative sur le sujet et sans vouloir porter un jugement partisan, je pense que L’aéroblue® peut apporter une amélioration ou un renforcement des performances d’étanchéité à l’air.

  • Est-ce que cette méthode dispense de l’application d’un pare-vapeur ?

L’aéroblue®  n’est pas un pare-vapeur car il est perméable et n’empêche pas la circulation de la vapeur d’eau dans les parois de la maison.

  • Dans le cas d’un complexe isolant + plâtre type Placomur® ?

Il n’y a aucun pare-vapeur dans ce type de panneau, donc le risque de condensation est réel.  Il faut privilégier les systèmes type Placotherm® qui possèdent un pare-vapeur intégré.


 

En conclusion :

L’étanchéité à l’air est un enjeu de taille depuis la mise en application de la RT 2012. Avec  l’apparition de normes de plus en plus restrictives dans le domaine, Il n’est pas aisé de donner une réponse simple et évidente sur l’utilité de ce revêtement. Produit miracle ou simplement commercial ?

Quelques pistes méritent une attention particulière :

- La solution d’une étanchéité derrière un vide technique étant généralement la plus efficace car non percée par le passage des réseaux.

- Le choix des matériaux ainsi que leurs mise en œuvre conforme et soignée doit répondre à un vrai dialogue avec les différents intervenants de la conception jusqu’à la réalisation.

- L’analyse du diagramme ci-dessous est assez révélatrice.

image4 image5

Sans parti pris, si vous êtes persuadé d’avoir fait les bons choix en terme d’efficacité énergétique, je serais tenté de dire que l’aéroblue® n’est pas obligatoire face aux exigences de la réglementation thermique 2012. Le gain doit être minime si l’enveloppe et les points singuliers ont été traités avec soin. Ce revêtement sera choisi plus par conviction personnelle que par souci économique.