«

»

juin 19

Motorisation de portails

Comment fonctionne la motorisation de portails ?

Nombreux sont les propriétaires qui souhaitent motoriser leur portail, mais qui par manque d’informations et de détails, préfèrent s’abstenir. Si cela est votre cas, cet article pourrait vous intéresser.

Fonctionnement de la motorisation de portails

En matière de motorisation portail, plusieurs options sont proposées sur le marché selon le type de portail battant ou coulissant, et selon le modèle en bois, en PVC ou en alu. On distingue généralement cinq types de motorisation pour les portails battants : une motorisation à vérins, une motorisation à roues, une motorisation intégrée, une motorisation enterrée et une motorisation à bras. Tout d’abord, la motorisation à vérins peut fonctionner à l’électricité, à l’huile (sous pression) ou à l’air comprimé. Par ailleurs, la motorisation à roues fonctionne soit avec l’énergie solaire, soit avec une arrivée de 14 volts. Ensuite, une motorisation intégrée et une motorisation enterrée fonctionnent toutes deux à l’aide d’un courant de 220 volts. Le mécanisme de la première motorisation est intégré au portail, tandis que celui de la motorisation enterrée est dissimulé au pied des vantaux. Enfin, la motorisation à bras fonctionne avec un courant de 220 volts, et à l’aide d’articulations mécaniques (bras articulés). Le mécanisme d’articulation peut être hydraulique ou électromécanique. Par ailleurs, si vous disposez d’un portail coulissant, un moteur spécialement conçu pour ce type de portail est vendu sur le marché. Selon un système de rail au sol ou un système autoportant, et selon le poids du portail, le moteur fonctionne soit à l’aide d’un courant de 24 volts ou de 220 volts, soit à l’aide d’une batterie ou de l’énergie solaire.

Quelle motorisation pour votre portail ?

Afin de définir la motorisation adaptée à votre portail, quelques démarches essentielles s’imposent. Tout d’abord, prenez en compte le modèle du portail (en bois, en alu, acier…), la dimension, le poids… Si vous avez un portail en PVC, en alu ou en bois, l’installation de la motorisation à vérins n’est pas recommandée. En effet, elle exige un matériau beaucoup plus robuste tel que l’acier. Par ailleurs, l’espace dont vous disposez peut être déterminant dans le choix de la motorisation. D’une part si vous disposez d’un terrain en pente, la motorisation à roue est celle qui convient, et d’autre part, si vous manquez d’espace, vous pouvez opter pour une motorisation intégrée ou une motorisation enterrée. Ensuite, des normes, des règles et des mesures de sécurité strictes accompagnent l’installation d’un moteur à votre portail. Dans ce cadre, il importe de remplir toutes les conditions requises avant d’équiper votre portail : le renforcement de votre structure (piliers, vantaux…), l’aménagement de la zone d’ouverture, l’élimination des divers obstacles (pierres, branches, objets…), l’équipement en éclairage et en signalisation du portail automatique, et le débrayage manuel en cas de panne.

image