«

»

jan 30

Assurance habitation

Assurance habitation multirisque : quels sont les dommages assurables ?

Le site officiel du ministère français de l’économie expose toute une palette de garanties relatives à une assurance habitation multirisque (HMR).
L’assurance HMR comprend des garanties régulées par la loi. Mais c’est toujours le contrat qui fixe la modalité d’indemnisation des frais de réparation des dégâts.
On parlera d’abord des dégâts liés aux phénomènes naturels ; ensuite, on abordera la couverture des dégâts liés à des phénomènes de société.

Les dégâts liés aux phénomènes naturels :

La loi exige la présence d’une garantie catastrophes naturelles dans le contrat. L’assuré y a droit automatiquement s’il est assuré contre l’incendie, le dégât des eaux, le vol…
La garantie catastrophes naturelles couvre les dégâts causés par un phénomène naturel d’une « intensité anormale ». Les dommages entrant dans cette catégorie doivent être directs et non assurables.
Les garanties bris de glace et dégât des eaux sont aussi des garanties de base qu’on retrouve dans tout contrat d’assurance HMR. Précisons néanmoins que les frais de réparation des installations intérieures qui seraient à l’origine du dégât des eaux ne sont pas remboursables (un tuyau ou une canalisation qui fuit par exemple).
Par ailleurs, les tempêtes, les ouragans et les cyclones sont obligatoirement couverts par le contrat d’assurance habitation. Idem pour le choc de la grêle, le poids de la glace ou de la neige sur les toits.

Les dégâts liés aux phénomènes de société :

La garantie vol fait partie des garanties de base d’une assurance HMR. Elle couvre tous les biens personnels et professionnels de l’assuré et des membres de sa famille. Pareil pour les biens de ses employés et des personnes qui séjournent temporairement chez lui.
La couverture s’étend à un vol conséquent à une entrée par effraction ou par une fausse clé, ou même par ruse (usurpation de l’identité d’un policier ou d’un facteur par exemple).
La couverture des actes de vandalisme est majoritairement accordée pour des actes commis à l’intérieur de la maison. D’ailleurs, les manières d’entrée dans les locaux sont toujours stipulées par le contrat (fausse clé, effraction, escalade, etc.).
Par ailleurs, l’indemnisation des catastrophes technologiques est subséquente à une estimation administration des dégâts. Le versement de l’indemnisation doit intervenir au plus tard 3 mois après cette estimation.
Enfin, la loi exige que la garantie des biens inclue aussi les dégâts des actes de terrorisme. La couverture de l’assuré s’étend même aux actes criminels et délictuels de droit commun susceptibles de semer la psychose générale.
Pour des informations beaucoup plus détaillées, on vous recommande de visiter le site officiel du ministère de l’économie et celui du ministère de l’intérieur.